Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 10 septembre Nul ne sait nul n’a vu
:: 31 août Taches rouges sur Gran Sasso
:: 15 août Mowgli
:: 11 août Etoiles d’enfants
:: 5 août Sous les pinèdes
:: 8 juillet Câlins
:: 4 juillet Dans mon âme
:: 3 juillet La beauté du mensonge
:: 21 juin Au-delà de l’amour
:: 13 juin Justice?
:: 4 juin Je te condamne à l’amour
:: 2 juin Va t’en
:: 28 mai 2019 etc
:: 26 mai Summerhill
:: 25 mai L’envol
:: 10 mai Mange-moi lentement
:: 24 avril Jenny de Oldstones
:: 19 avril Le couple de Schrödinger
:: 5 avril mon coeur bat pour voir
:: 29 mars Délicatement
:: 28 mars Elle ici
:: 18 mars Chère inconnue
:: 14 mars D’un simple message
:: 4 mars Mazot japonais
:: 17 février La forêt sombre
:: 9 février L’oeil retiré
:: 27 janvier Trop beau
:: 20 janvier Élévation
:: 12 janvier La chambre immaculée
:: 7 janvier Jamais maudite
:: 6 janvier Tube infuseur de vie
:: 4 janvier La merveilleuse impossibilité de se détacher
:: 3 janvier Le Peuple mort
:: 29 décembre Il respire lentement
:: 25 décembre La Fleur de Nuit
:: 13 juin | Justice?
:: 25 mai | L’envol
:: 4 mars | Mazot japonais
:: 17 février | La forêt sombre
:: 9 février | L’oeil retiré
:: 6 janvier | Tube infuseur de vie
:: 18 novembre | Effusion lente
:: 24 octobre | Le dernier des musées
:: 11 septembre | Sémantique urbaine
:: 21 juin | L’été flamboyant
:: 24 décembre | Neige et solitude
:: 22 décembre | Morte Neige Reine
:: 2 janvier | Grand Chalet Leysin
30 décembre 2004

morts

Il est mort sur les toilettes, en poussant, une veine a pété dans son cerveau parce qu’il avait la tête trop proche du cul.
Renversée par un chauffard ivre, elle est morte piquée d’une vingtaine de tubes, aux soins intentifs.
Elle est morte en montant les escaliers avec les courses dans chaque main, crise cardiaque, elle pesait 132 kilos à 48 ans.
Il venait de terminer une histoire d’amour, le printemps pépiait, il s’est levé de son banc, a observé quelques pigeons en souriant, est sorti du parc, où un camion l’a balayé.
Il était avare, il avait perdu aux jeux sans payer, il s’est fait flinguer par un camé payé une misère par son débiteur.
Elle rentrait chez elle comme d’habitude le soir après le boulot et son mari l’attendait dans le corridor un couteau à la main, ayant déjà égorgé leurs deux enfants il fit de même avec elle avant de se jeter par la fenêtre : trois côtes cassées; il est mort 10 ans plus tard d’une surdose volontaire, dans un asile.
Il est mort dans un cinéma, étouffant à cause d’un pop-corn resté coincé dans sa gorge, personne n’est venu l’aider, l’écran les absorbait trop.
Elle est morte en dormant, à l’âge de 94 ans, dans un appartement miteux de la banlieue praguoise, ne laissant aucune famille, rien en ce monde, au début d’une belle journée d’automne, le sourire aux lèvres.
Ils sont morts dans un séisme, rien ne les y préparait, rien ne le justifie, et la Mort aime bien ça, agir comme un peintre fou effaçant son oeuvre à coups de peinture blanche.
Le plus dur est qu’on ne peut que vivre et survivre pour se moquer d’elle.


Version imprimable de cette page

(Aucun commentaire actuellement)

:

:

:

:

Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Le plus consulté récemment
Commentaires récents
Calendrier des publications
décembre 2004
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Flux RSS