Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 16 novembre L’empreinte mystérieuse
:: 17 septembre La vie est vaste
:: 7 septembre Arta
:: 22 août Dans les saveurs qui s’en vont doucement
:: 21 juillet Yeux en feu
:: 6 juin Le désert
:: 1 avril La géométrie de l'habitat
:: 22 mars Le bus romain
:: 26 février Le guide de haute montagne
:: 3 février Chrysalide
:: 15 décembre Mécanismes en place
:: 10 décembre Rencontre-bis
:: 5 décembre Il est temps de vivre ses émotions
:: 26 novembre Je ne savais plus
:: 17 novembre Les yeux des autres
:: 30 octobre Archivages
:: 20 octobre Séance MS-Project
:: 19 octobre Séance plannings
:: 9 octobre Avec M.
:: 6 septembre Le temps ne nous aide pas
:: 28 août Le vent de panique
:: 21 juin Un jour d'été
:: 8 juin Avant de s’endormir
:: 19 mai La famille
:: 18 mai La dent de la Nuit
:: 3 mai La distance
:: 1 mai Dans le temps
:: 15 avril Dans la solitude qui n'existe pas
:: 1 avril Comme si rien
:: 28 mars L'Ange Virus
:: 9 mars La bite molle
:: 8 mars Seule et bien
:: 28 février Ne pas être à la recherche
:: 26 février Se bercer
:: 15 février Mes caresses
:: 16 novembre | L’empreinte mystérieuse
:: 21 juillet | Yeux en feu
:: 3 février | Chrysalide
:: 15 décembre | Mécanismes en place
:: 10 décembre | Rencontre-bis
:: 5 décembre | Il est temps de vivre ses émotions
:: 17 novembre | Les yeux des autres
:: 30 octobre | Archivages
:: 20 octobre | Séance MS-Project
:: 19 octobre | Séance plannings
:: 9 octobre | Avec M.
:: 11 octobre | Esprit d’automne en flammes
:: 7 octobre | Impossibles calculs

Archive pour le 11 avril 2005

11 avril 2005

Strié. Dur. Chaque geste dessiné dans le moindre recoin musculaire. Carnivore. Concubin du désir des femmes. Carnassier. Giclant. Fesses rebondies, demi-lune de pierre. Effervescent. Félin. Finesse du dos ondulant sous leurs mains. Un chat aux soupirs d’armure. Grandes mains veineuses. Sanguines. Eclats de rire blancs et ronronnants. Arracheur de chairs douces. Promoneur nocturne des roseaux de femmes. Emprise vorace. Regard si tendre. Clignements gourmands. Salive affamée. Erigée à sa gloire, pénétration retournée. Ecartèlement attendri. Langue lézardant sur leurs douceurs. Mains agrippées à leurs rondeurs. Ongles enfoncés dans leur tiédeur. Hurlements de plaisir. Hurlements de terreur. Exorbité. Ahanant. Fébrile. Gorge épaisse. Tendons explosant. Fouiller la chevelure, emprisonner la cervelle. Ecrasements d’os et retournement de vulve. Visage maculé. Eclat de rire blanc et ronronnant. Encore érigée, elle gicle sur du sang. Lit inondé d’amour écarlate, le Suceur de Femelle s’en va promener ses muscles dans une autre alcôve. Douillet.


Laisser un commentaire (No Comments actuellement)  Version imprimable de cette page
Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Commentaires récents
Calendrier des publications
Flux RSS