Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 17 septembre La vie est vaste
:: 7 septembre Arta
:: 22 août Dans les saveurs qui s’en vont doucement
:: 21 juillet Yeux en feu
:: 6 juin Le désert
:: 1 avril La géométrie de l'habitat
:: 22 mars Le bus romain
:: 26 février Le guide de haute montagne
:: 3 février Chrysalide
:: 15 décembre Mécanismes en place
:: 10 décembre Rencontre-bis
:: 5 décembre Il est temps de vivre ses émotions
:: 26 novembre Je ne savais plus
:: 17 novembre Les yeux des autres
:: 30 octobre Archivages
:: 20 octobre Séance MS-Project
:: 19 octobre Séance plannings
:: 9 octobre Avec M.
:: 6 septembre Le temps ne nous aide pas
:: 28 août Le vent de panique
:: 21 juin Un jour d'été
:: 8 juin Avant de s’endormir
:: 19 mai La famille
:: 18 mai La dent de la Nuit
:: 3 mai La distance
:: 1 mai Dans le temps
:: 15 avril Dans la solitude qui n'existe pas
:: 1 avril Comme si rien
:: 28 mars L'Ange Virus
:: 9 mars La bite molle
:: 8 mars Seule et bien
:: 28 février Ne pas être à la recherche
:: 26 février Se bercer
:: 15 février Mes caresses
:: 7 février Jouissant
:: 21 juillet | Yeux en feu
:: 3 février | Chrysalide
:: 15 décembre | Mécanismes en place
:: 10 décembre | Rencontre-bis
:: 5 décembre | Il est temps de vivre ses émotions
:: 17 novembre | Les yeux des autres
:: 30 octobre | Archivages
:: 20 octobre | Séance MS-Project
:: 19 octobre | Séance plannings
:: 9 octobre | Avec M.
:: 11 octobre | Esprit d’automne en flammes
:: 7 octobre | Impossibles calculs
:: 28 septembre | Silvina Simao Valente et Marc au Beau-Rivage
17 avril 2005

J’ai été de la Môle et De Rénal, princesse ou sorcière, de Merteuil et de Volanges, Maman ou putain, maîtresse ou épouse, Sappho ou Salomé, ni pute ni soumise, Jane Eyre et Miss Tique, Folcoche et Chloé D… j’ai été celles et aussi ceux, à travers toutes les lignes, avalant des coins de page et des recoins d’esprits… Je n’ai de recul qu’à la fin, quand le livre me quitte. Je n’ai d’avis que lorsque je baigne dans le sens des feuilles. Je n’ai de sentiment que lorsque j’ai souffert et projeté, sinon, je m’ennuie, je m’endors sur leur lauriers et conchie toute vérité adaptée.
Je suis un livre, dé-livrée du mal…

Et si mon p’tit Blod était encore là , avec son dos pesé de citations, il dirait peut-être :

Les livres ont les destinées
Que leur fait, d’après ses idées
Et ses goûts, celui qui les lit.

‘Terentianus Maurus’

Texte proposé par Milady Renoir en ETC, sur Parano.be


Version imprimable de cette page

(Aucun commentaire actuellement)

:

:

:

:

Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Commentaires récents
Calendrier des publications
Flux RSS