Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 21 juin Un jour d'été
:: 8 juin Avant de s’endormir
:: 19 mai La famille
:: 18 mai La dent de la Nuit
:: 3 mai La distance
:: 1 mai Dans le temps
:: 15 avril Dans la solitude qui n'existe pas
:: 1 avril Comme si rien
:: 28 mars L'Ange Virus
:: 9 mars La bite molle
:: 8 mars Seule et bien
:: 28 février Ne pas être à la recherche
:: 26 février Se bercer
:: 15 février Mes caresses
:: 7 février Jouissant
:: 4 février Comme le bonheur
:: 31 janvier Jeudi soir
:: 21 janvier Bestiaire magaliesque
:: 19 janvier Le dernier dimanche
:: 15 janvier sable
:: 24 décembre des lèvres de noël
:: 21 décembre Tara
:: 18 décembre Dans l’obscur corridor des totalités
:: 12 décembre Un ruisseau de ressemblances
:: 20 novembre tout était immédiatement possible
:: 26 octobre Dialogue autour d’une feuille
:: 11 octobre Esprit d’automne en flammes
:: 7 octobre Impossibles calculs
:: 30 septembre Projet Lima
:: 28 septembre Silvina Simao Valente et Marc au Beau-Rivage
:: 10 septembre Nul ne sait nul n’a vu
:: 31 août Taches rouges sur Gran Sasso
:: 15 août Mowgli
:: 11 août Etoiles d’enfants
:: 5 août Sous les pinèdes
:: 11 octobre | Esprit d’automne en flammes
:: 7 octobre | Impossibles calculs
:: 28 septembre | Silvina Simao Valente et Marc au Beau-Rivage
:: 13 juin | Justice?
:: 25 mai | L’envol
:: 4 mars | Mazot japonais
:: 17 février | La forêt sombre
:: 9 février | L’oeil retiré
:: 6 janvier | Tube infuseur de vie
:: 18 novembre | Effusion lente
:: 24 octobre | Le dernier des musées
:: 11 septembre | Sémantique urbaine
:: 21 juin | L’été flamboyant

Archive pour le 1 juin 2005

1 juin 2005

Je le vois un peu façon Disney :
Des singes gambadant d’arbre en arbre
Fouinant parmi les fruits rouges
On me dit années 50 ?
Je pense grosses cabrios chromées
Et le chic glauque des 90
Je vois Pulp Fiction
Effets spéciaux
Délires lasers
Coûts inoubliables
Des singes gambadant d’arbre en arbre
Parmi eux certains sont déjà debout
D’autres encore ont moins de poils
Certains observent la lune
D’autres tapent sur des outils
Il y en a aussi
Farfouillant la terre
Qui trouvent des couleurs
Se teintent leurs corps nus
Et rient de cette comédie
Lorsqu’au détour d’un roc
Ils peignent des visages
Et cherchent d’autres terres
D’autres plantes
Pour d’autres couleurs
Ils peignent des fresques
Certains les craignent
Comme des mages
Certains les tuent
Comme des sauvages
Mais ils plongent leurs doigts
Ils peignent toujours
De savants outils
Complexes et complexes
Ils peignent toujours
Sur des fresques en verre
Sans écouter personne
Pour que tous les écoutent.
Plus loin encore
Les uns des autres.
Plus proches dans l’âme
Les uns dans les autres.
Ils peignent toujours
Ces singes savants.


Laisser un commentaire (aucun commentaire actuellement)  Version imprimable de cette page
Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Commentaires récents
Calendrier des publications
Flux RSS