Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 19 mai La famille
:: 18 mai La dent de la Nuit
:: 3 mai La distance
:: 1 mai Dans le temps
:: 15 avril Dans la solitude qui n'existe pas
:: 1 avril Comme si rien
:: 28 mars L'Ange Virus
:: 9 mars La bite molle
:: 8 mars Seule et bien
:: 28 février Ne pas être à la recherche
:: 26 février Se bercer
:: 15 février Mes caresses
:: 7 février Jouissant
:: 4 février Comme le bonheur
:: 31 janvier Jeudi soir
:: 21 janvier Bestiaire magaliesque
:: 19 janvier Le dernier dimanche
:: 15 janvier sable
:: 24 décembre des lèvres de noël
:: 21 décembre Tara
:: 18 décembre Dans l’obscur corridor des totalités
:: 12 décembre Un ruisseau de ressemblances
:: 20 novembre tout était immédiatement possible
:: 26 octobre Dialogue autour d’une feuille
:: 11 octobre Esprit d’automne en flammes
:: 7 octobre Impossibles calculs
:: 30 septembre Projet Lima
:: 28 septembre Silvina Simao Valente et Marc au Beau-Rivage
:: 10 septembre Nul ne sait nul n’a vu
:: 31 août Taches rouges sur Gran Sasso
:: 15 août Mowgli
:: 11 août Etoiles d’enfants
:: 5 août Sous les pinèdes
:: 8 juillet Câlins
:: 4 juillet Dans mon âme
:: 11 octobre | Esprit d’automne en flammes
:: 7 octobre | Impossibles calculs
:: 28 septembre | Silvina Simao Valente et Marc au Beau-Rivage
:: 13 juin | Justice?
:: 25 mai | L’envol
:: 4 mars | Mazot japonais
:: 17 février | La forêt sombre
:: 9 février | L’oeil retiré
:: 6 janvier | Tube infuseur de vie
:: 18 novembre | Effusion lente
:: 24 octobre | Le dernier des musées
:: 11 septembre | Sémantique urbaine
:: 21 juin | L’été flamboyant

Archive pour le 29 juin 2005

29 juin 2005

Un site web n’existe pas au sens matériel du terme. Tout au plus, matériellement, il s’agit en fait d’une série de particules métalliques dirigées dans une ou l’autre direction afin de définir au passage d’une tête de lecture microscopique une série d’octets formant des 0 et des 1. Au niveau de la matière, c’est tout.
Alors, qu’est-ce qui donne à un site web son contenu ?
L’information qu’il possède. Mais c’est quoi, l’information ?
Un ensemble de 0 et de 1 ordonnés de manière à être intelligibles pour l’être humain les interprétant. L’information est par nature anthropologique. Elle n’existe pas sans l’être humain pour l’interpréter, de même que l’être humain n’existerait pas sans l’information qu’il contient pour être identifié par ses autres congénères.
Ainsi, au niveau infinitésimal de la matière, l’idée qu’un être humain ne soit rien mérite réflexion. Une particule élémentaire, tournée d’une certaine façon (son spin), possède en mathématique une valeur, tournée d’une autre façon, elle possède une autre valeur. La succession de ces deux valeurs définit un atome. Une autre combinaison de ces deux valeurs définit un autre atome. Et ainsi de suite tous les éléments connus peuvent être construit, formant eux-mêmes par leur assemblage des molécules, qui forment des cellules, des bactéries, jusqu’à des organismes plus complexes tels que l’être humain.
L’analogie entre ce que nous sommes et ce que nous créons n’est pas gratuite. Tout ce que nous inventons est une autre forme de ce que nous sommes. Un site web en est un exemple étonnant.
Si un site web tel un être humain est une information, cela ne suffit pas néanmoins à lui insuffler la vie, de même qu’un site web dépourvu d’information interprétable n’a pas d’esprit. A l’opposé de l’éternité métaphysique de l’esprit, la vie nait du cumul temporel des informations.
Donc, pour être vivant, doué d’esprit et accueillant, un site web devrait :
– permettre à ses visiteurs de lui insuffler des informations (l’esprit)
– laisser ces informations s’accumuler dans le temps (la vie)


Laisser un commentaire (aucun commentaire actuellement)  Version imprimable de cette page
Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Commentaires récents
Calendrier des publications
Flux RSS