Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 19 mai La famille
:: 18 mai La dent de la Nuit
:: 3 mai La distance
:: 1 mai Dans le temps
:: 15 avril Dans la solitude qui n'existe pas
:: 1 avril Comme si rien
:: 28 mars L'Ange Virus
:: 9 mars La bite molle
:: 8 mars Seule et bien
:: 28 février Ne pas être à la recherche
:: 26 février Se bercer
:: 15 février Mes caresses
:: 7 février Jouissant
:: 4 février Comme le bonheur
:: 31 janvier Jeudi soir
:: 21 janvier Bestiaire magaliesque
:: 19 janvier Le dernier dimanche
:: 15 janvier sable
:: 24 décembre des lèvres de noël
:: 21 décembre Tara
:: 18 décembre Dans l’obscur corridor des totalités
:: 12 décembre Un ruisseau de ressemblances
:: 20 novembre tout était immédiatement possible
:: 26 octobre Dialogue autour d’une feuille
:: 11 octobre Esprit d’automne en flammes
:: 7 octobre Impossibles calculs
:: 30 septembre Projet Lima
:: 28 septembre Silvina Simao Valente et Marc au Beau-Rivage
:: 10 septembre Nul ne sait nul n’a vu
:: 31 août Taches rouges sur Gran Sasso
:: 15 août Mowgli
:: 11 août Etoiles d’enfants
:: 5 août Sous les pinèdes
:: 8 juillet Câlins
:: 4 juillet Dans mon âme
:: 11 octobre | Esprit d’automne en flammes
:: 7 octobre | Impossibles calculs
:: 28 septembre | Silvina Simao Valente et Marc au Beau-Rivage
:: 13 juin | Justice?
:: 25 mai | L’envol
:: 4 mars | Mazot japonais
:: 17 février | La forêt sombre
:: 9 février | L’oeil retiré
:: 6 janvier | Tube infuseur de vie
:: 18 novembre | Effusion lente
:: 24 octobre | Le dernier des musées
:: 11 septembre | Sémantique urbaine
:: 21 juin | L’été flamboyant
20 décembre 2005

La TV, paisiblement, les recouvre de son linceul neigeux. Le silence est le meilleur moyen d’hurler. Bercés par ce grain vide jusqu’au réveil. Là , ils doivent être frétillants comme la neige sur l’écran de leur soirée d’hier sur leurs visages. Ils bourdonnent de nouvelles informations à échanger avec les autres écrans.
J’ai rêvé pourtant de l’écran de ton visage.
S’asseoir devant un écran, se lever, et s’asseoir devant un autre écran. Je bénis sa sainteté l’Ecran de me donner tant de bonnes images dont m’abreuver pour mon bonheur. Tous ces autres que j’ai connu par l’écran, et parmi eux il y a toi. Vierge de toute interférence.
J’ai payé pour l’écran et je suis heureux que ses détracteurs aient été filmés, afin d’être en l’écran, car comme il est dit, toute chose est en l’écran. C’est Sa volonté et chaque oeil digital en est le bienfaisant propagateur.
Après l’écran divertissant du métro le soir je t’attends, à 19h55 précises, car ainsi il est écrit dans la annales de l’écran. Et je te vois. Derrière la fine pellicule digitale des pixels tu brilles, l’archange divinement désentrelacé.

Je t’aime, speakrine.


Version imprimable de cette page

(Aucun commentaire actuellement)

:

:

:

:

Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Commentaires récents
Calendrier des publications
décembre 2005
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Flux RSS