Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 10 septembre Nul ne sait nul n’a vu
:: 31 août Taches rouges sur Gran Sasso
:: 15 août Mowgli
:: 11 août Etoiles d’enfants
:: 5 août Sous les pinèdes
:: 8 juillet Câlins
:: 4 juillet Dans mon âme
:: 3 juillet La beauté du mensonge
:: 21 juin Au-delà de l’amour
:: 13 juin Justice?
:: 4 juin Je te condamne à l’amour
:: 2 juin Va t’en
:: 28 mai 2019 etc
:: 26 mai Summerhill
:: 25 mai L’envol
:: 10 mai Mange-moi lentement
:: 24 avril Jenny de Oldstones
:: 19 avril Le couple de Schrödinger
:: 5 avril mon coeur bat pour voir
:: 29 mars Délicatement
:: 28 mars Elle ici
:: 18 mars Chère inconnue
:: 14 mars D’un simple message
:: 4 mars Mazot japonais
:: 17 février La forêt sombre
:: 9 février L’oeil retiré
:: 27 janvier Trop beau
:: 20 janvier Élévation
:: 12 janvier La chambre immaculée
:: 7 janvier Jamais maudite
:: 6 janvier Tube infuseur de vie
:: 4 janvier La merveilleuse impossibilité de se détacher
:: 3 janvier Le Peuple mort
:: 29 décembre Il respire lentement
:: 25 décembre La Fleur de Nuit
:: 13 juin | Justice?
:: 25 mai | L’envol
:: 4 mars | Mazot japonais
:: 17 février | La forêt sombre
:: 9 février | L’oeil retiré
:: 6 janvier | Tube infuseur de vie
:: 18 novembre | Effusion lente
:: 24 octobre | Le dernier des musées
:: 11 septembre | Sémantique urbaine
:: 21 juin | L’été flamboyant
:: 24 décembre | Neige et solitude
:: 22 décembre | Morte Neige Reine
:: 2 janvier | Grand Chalet Leysin
22 décembre 2005

Cette année, une fois n’est pas coutume, vous vous y êtes pris à l’avance. Un mois avant les fêtes, vous êtes allé acheter un grand et beau sapin. Ensuite vous l’avez caché sous un drap à la cave, afin de bien le laisser sécher. Le jour de Noël, vous reconnaîtrez un sapin bien sec à ses épines qui tombent toutes seules.
Quelques heures avant le soir de Noël afin de laisser l’odeur se dissiper, à l’aide d’un spray, on gicle sur le sapin une huile odorante coupée avec de l’alcool à brûler (dosage : 50/50).(1) Une fois le sapin intégralement humidifié – veillez à le gicler de bas en haut afin de ne pas sentir l’alcool pour le dîner de famille, procédez à l’usuelle décoration. N’oubliez pas que cette année vous allez mettre de vraies bougies (pack de 30 bougies 3 Euros 50 chez Carrefour) sur votre sapin naturel et sec. Idéalement, vous y avez aussi accroché ces bâtonnets de Bengale qui font l’adoration des enfants.
Cette année, et vous aurez longuement insisté là -dessus en inventant de loufoques traditions familiales, le sapin ne sera allumé qu’à la fin du repas de famille.
C’est durant le repas du soir que vous vous amuserez essentiellement. Il s’agira de placer le plus souvent possible une locution incongrue : ‘Wouf’.(2) Si cela vous paraît trop difficile, vous pouvez éventuellement placer ‘ouf’ le plus souvent possible haut et fort. Il s’agit bien sûr pour vos interlocuteurs (parents, grands-parents, enfants etc) d’enregistrer ce son à un niveau quasi inconscient. Une astuce consiste à imiter le chien, ce qui ne manque pas de faire rire les enfants; même si votre concubin a rapidement tendance à vous regarder de travers.
Entraînez au préalable et devant le miroir votre mine étonnée au cas des convives mentionneraient une « étrange odeur d’alcool à brûler »; parlez naturellement des vitres que vous avez soigneusement lavées « ce matin même » : c’est du plus bel effet si vous terminez votre phrase par un grand OUF suivi d’un sourire.
Réfugiez-vous aux toilettes un instant si vous ne pouvez pas vous retenir de rire.(3)
Les cafés et les biscuits ont été distribués, tout le monde digère, quand vient le grand moment de l’allumage du sapin. Les enfants virevoltent pendant que vous allumez une à une les bougies. Vos parents ont sans doute l’oeil humide et bienveillant et les autres convives sont sous le charme de votre dextérité. Ne laissez surtout pas votre mari (ou votre femme) vous aider. Il s’agit en effet d’allumer les mèches des bougies avec précision et rapidité. La température de combustion maximale d’une petite bougie de 12 cm est atteinte après environ 7 min. Comptez une minute 30 secondes de marge et vous avez le temps imparti à l’allumage de vos bougies. Evitez donc de trop garnir votre sapin au risque d’être pris à votre propre jeu. Idéalement, il vous faut un peu de temps supplémentaire pour vous éloigner et admirer, le sourire en coin, votre oeuvre si réussie bras dessus bras dessous avec un membre tout attendri de votre famille.
Si vous avez beaucoup de sang froid, vous pouvez même encore placer un petit « wouf ».
Dans de rares cas, vous devrez proposer à votre mari ou votre femme d’allumer quelques bâtonnet de Bengale. Il se peut en effet que la température de combustion maximale de vos bougies soit insuffisante.
Admirez.
« WOUF » fait le sapin lorsque dans sa totalité il s’enflamme brusquement.
Vous pouvez alors vous laissez aller et éclater d’un rire sans fard.

(1) Si l’odeur vous est agréable, de l’essence est aussi envisageable, ou pour les fêtards, de la Smirnoff.
(2) Prononcez vouf.
(3) Car ce jeu n’est-ce pas est un jeu drôle et non un jeu de rôle.


Version imprimable de cette page

(Aucun commentaire actuellement)

:

:

:

:

Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Le plus consulté récemment
Commentaires récents
Calendrier des publications
décembre 2005
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Flux RSS