Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 14 mars D’un simple message
:: 4 mars Mazot japonais
:: 17 février La forêt sombre
:: 9 février L’oeil retiré
:: 27 janvier Trop beau
:: 20 janvier Élévation
:: 12 janvier La chambre immaculée
:: 7 janvier Jamais maudite
:: 6 janvier Tube infuseur de vie
:: 4 janvier La merveilleuse impossibilité de se détacher
:: 3 janvier Le Peuple mort
:: 29 décembre Il respire lentement
:: 25 décembre La Fleur de Nuit
:: 21 décembre Aimer tellement
:: 2 décembre Alto Paraiso
:: 30 novembre Je ne crois pas en lui
:: 21 novembre Aime-les tous
:: 19 novembre Les fils électriques
:: 18 novembre Effusion lente
:: 28 octobre Bang bang, mon amour m’a descendue
:: 27 octobre Le bateau coule
:: 26 octobre Corcovado
:: 25 octobre C’était sensé être
:: 24 octobre Le dernier des musées
:: 8 octobre Une étrange certitude
:: 12 septembre [Hommage] Dialogue d’elle-lui-elle
:: 11 septembre Sémantique urbaine
:: 7 septembre Nous allons mourir, mon amour
:: 6 septembre Quand le vent froid soufflera
:: 3 septembre Architecture réalisée : bureaux en mailles métalliques à Crissier
:: 2 septembre D’amour, de mères et de femmes
:: 1 septembre L’instant précis
:: 31 août Déréliction IV
:: 25 juin Où vas-tu, à Vinicius
:: 24 juin Quand elle dort
:: 4 mars | Mazot japonais
:: 17 février | La forêt sombre
:: 9 février | L’oeil retiré
:: 6 janvier | Tube infuseur de vie
:: 18 novembre | Effusion lente
:: 24 octobre | Le dernier des musées
:: 11 septembre | Sémantique urbaine
:: 21 juin | L’été flamboyant
:: 24 décembre | Neige et solitude
:: 22 décembre | Morte Neige Reine
:: 2 janvier | Grand Chalet Leysin
:: 29 décembre | La faiseuse de mondes
:: 6 décembre | REP Gérard Delaloye ou La solidité de l’Existance
11 juillet 2006

Il existe un secteur sur parano, fondé par trois hommes, où seules les femmes sont admises, exception faite de quelques potes qu’ils laissent rentrer parfois. Leur objectif est de simuler un monde dont la population masculine aurait été presque entièrement décimée par un fléau s’attaquant aux mâles. Ceux-ci seraient alors devenus une espèce si rare que les survivantes les choieraient à l’image de demi-dieux. Ils n’auraient pas besoin de travailler, parcourant librement tous les échelons de cette nouvelle société, munis de tous les droits ils agiraient selon leur bon vouloir, autour d’eux tout étant préparé à obéir à leurs moindres caprices. Les femmes occuperaient bien sûr tous les postes de cette nouvelle structure sociale, elles feraient tout, à elles le pouvoir, la responsabilité, le devoir, toutes les taches ingrates et toutes les taches les plus élevées. L’homme passerait son temps au-delà de ces considérations pratiques, à rêver, à transgresser les lois par pur plaisir oisif, et le sexe pour eux serait devenu leur unique et pénible obligation. Très sollicités afin de garantir la survie de l’espèce, faire l’amour se serait changé à leurs yeux en une traite de sperme, leur unique obligation consistant à s’accoupler avec une femme différente chaque jour, ils seraient devenus las du contact physique répété, de cet empilement de femmes aux yeux suppliants et lubriques et aux jambes toujours écartées. Débarrassés de tout souci matériel, ils erreraient de part le monde, foules féminines s’écartant sur leurs passages désabusés comme devant des stars dont les photos orneraient tous les monuments du monde. Les conflits auraient disparu parce que la survie de l’espèce serait bien trop fragile. Seuls les mâles inventeraient de-ci de-là quelques cohues vindicatives, par pur amusement et désoeuvrement. Oui, il existe un tel secteur sur parano, simulant un autre monde possible, un autre monde qui n’existe pas, mais encore faudrait-il définir ce que signifie exister. Vers quoi évoluerait un tel monde ?
Avant de retourner à ma cellule-fiche, j’avais besoin de changer de secteur, j’ai pressenti que tous les secteurs de parano, à la manière de cette invention si masculine, cherchaient à réinventer un petit bout de monde, mettant en exergue certaines valeurs ou absurdités, sculptant un relief particulier du monde de la surface afin de s’amuser à reconstruire les liens entre nous, différemment.


Version imprimable de cette page

(Aucun commentaire actuellement)

:

:

:

:

Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Le plus consulté récemment
Commentaires récents
Calendrier des publications
juillet 2006
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Flux RSS