Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 15 mai La porte noire
:: 30 avril La spirale du coeur
:: 4 février Je ne sais pas où
:: 15 décembre Matière à faire
:: 16 novembre L’empreinte mystérieuse
:: 17 septembre La vie est vaste
:: 7 septembre Arta
:: 22 août Dans les saveurs qui s’en vont doucement
:: 21 juillet Yeux en feu
:: 6 juin Le désert
:: 1 avril La géométrie de l'habitat
:: 22 mars Le bus romain
:: 26 février Le guide de haute montagne
:: 3 février Chrysalide
:: 15 décembre Mécanismes en place
:: 10 décembre Rencontre-bis
:: 5 décembre Il est temps de vivre ses émotions
:: 26 novembre Je ne savais plus
:: 17 novembre Les yeux des autres
:: 30 octobre Archivages
:: 20 octobre Séance MS-Project
:: 19 octobre Séance plannings
:: 9 octobre Avec M.
:: 6 septembre Le temps ne nous aide pas
:: 28 août Le vent de panique
:: 21 juin Un jour d'été
:: 8 juin Avant de s’endormir
:: 19 mai La famille
:: 18 mai La dent de la Nuit
:: 3 mai La distance
:: 1 mai Dans le temps
:: 15 avril Dans la solitude qui n'existe pas
:: 1 avril Comme si rien
:: 28 mars L'Ange Virus
:: 9 mars La bite molle
:: 15 mai | La porte noire
:: 30 avril | La spirale du coeur
:: 15 décembre | Matière à faire
:: 16 novembre | L’empreinte mystérieuse
:: 21 juillet | Yeux en feu
:: 3 février | Chrysalide
:: 15 décembre | Mécanismes en place
:: 10 décembre | Rencontre-bis
:: 5 décembre | Il est temps de vivre ses émotions
:: 17 novembre | Les yeux des autres
:: 30 octobre | Archivages
:: 20 octobre | Séance MS-Project
:: 19 octobre | Séance plannings

Archive pour le 3 avril 2007

3 avril 2007

Il y a un moment où les autres ont tout à coup cru qu’ils pourraient être meilleurs que moi, que je ne serai plus le centre de leur monde. Quand je suis né. Gravissimme malentendu que la consommation frénétique des plantes, en particulier des plantes tropicales, démontre jour après jour : les frous-frous de la foule matinale dans les rues printanières sont absolument odieux comparés à leur silence en sueur. Et je ne parviens pas contrairement à vous à n’être quoi que ce soit d’autre qu’une vapeur de déconcentration, un morceau de viande trop cuit, une liste de prestations non-contractuelles. Vous êtes vraiment trop nombreux, depuis que je suis né, et je ne comprends pas les succès récents de la tyrannie écologique dont les propositions de survie de l’espèce humaine sont rangées dans des modules multi-critères de scénarios catastrophe, depuis que je suis né, que vous disparaissiez tour à tour à une vitesse accélérée dans le brasier du réchauffement planétaire. Je comprends les vexations d’Hitler et les agacements de Le Pen. Eux aussi lorsqu’ils sont nés les autres ont cru quelques temps qu’ils ne seraient plus le centre du monde.


Laisser un commentaire (aucun commentaire actuellement)  Version imprimable de cette page
Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Commentaires récents
Calendrier des publications
avril 2007
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Flux RSS