Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 15 mai La porte noire
:: 30 avril La spirale du coeur
:: 4 février Je ne sais pas où
:: 15 décembre Matière à faire
:: 16 novembre L’empreinte mystérieuse
:: 17 septembre La vie est vaste
:: 7 septembre Arta
:: 22 août Dans les saveurs qui s’en vont doucement
:: 21 juillet Yeux en feu
:: 6 juin Le désert
:: 1 avril La géométrie de l'habitat
:: 22 mars Le bus romain
:: 26 février Le guide de haute montagne
:: 3 février Chrysalide
:: 15 décembre Mécanismes en place
:: 10 décembre Rencontre-bis
:: 5 décembre Il est temps de vivre ses émotions
:: 26 novembre Je ne savais plus
:: 17 novembre Les yeux des autres
:: 30 octobre Archivages
:: 20 octobre Séance MS-Project
:: 19 octobre Séance plannings
:: 9 octobre Avec M.
:: 6 septembre Le temps ne nous aide pas
:: 28 août Le vent de panique
:: 21 juin Un jour d'été
:: 8 juin Avant de s’endormir
:: 19 mai La famille
:: 18 mai La dent de la Nuit
:: 3 mai La distance
:: 1 mai Dans le temps
:: 15 avril Dans la solitude qui n'existe pas
:: 1 avril Comme si rien
:: 28 mars L'Ange Virus
:: 9 mars La bite molle
:: 15 mai | La porte noire
:: 30 avril | La spirale du coeur
:: 15 décembre | Matière à faire
:: 16 novembre | L’empreinte mystérieuse
:: 21 juillet | Yeux en feu
:: 3 février | Chrysalide
:: 15 décembre | Mécanismes en place
:: 10 décembre | Rencontre-bis
:: 5 décembre | Il est temps de vivre ses émotions
:: 17 novembre | Les yeux des autres
:: 30 octobre | Archivages
:: 20 octobre | Séance MS-Project
:: 19 octobre | Séance plannings

Archive pour le 7 avril 2007

7 avril 2007

Radieuse innocence plongeant ses petits doigts dans le magma de l’avenir
de pleurer en pensant au cancer, chaudes larmes où toute l’image de la mort de ses parents brille
cet âge infinitésimal mais immense dans l’âme lorsque le centre du monde n’est plus au fond de son coeur mais soudain autour d’elle cette
bulle glaciale des autres flottant dans le cosmos
seule
et puis elle oublie jouant sur les heures, les semaines et les mois d’où émergent épars et indolents les évènements de l’enfance, entre ses mains lançant vers le ciel la poussière des minutes
Elle grandira et je mourrai
Pensant ainsi tandis qu’elle joue aux schtroumpfs
Impassible, un vaste cratère de larmes, la mer courant vers moi
elle saute dans mes bras et son coeur de battre la chamade contre celui de son père qui la serre
je la serre contre moi dans cette rue qui sera celle de son enfance
La serrer ne pas la lâcher, la serrer pendant que nous sommes ici.
 


Laisser un commentaire (aucun commentaire actuellement)  Version imprimable de cette page
Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Commentaires récents
Calendrier des publications
avril 2007
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Flux RSS