Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 29 juillet Spirales
:: 20 juin Bras cassé
:: 15 mai La porte noire
:: 30 avril La spirale du coeur
:: 4 février Je ne sais pas où
:: 15 décembre Matière à faire
:: 16 novembre L’empreinte mystérieuse
:: 17 septembre La vie est vaste
:: 7 septembre Arta
:: 22 août Dans les saveurs qui s’en vont doucement
:: 21 juillet Yeux en feu
:: 6 juin Le désert
:: 1 avril La géométrie de l'habitat
:: 22 mars Le bus romain
:: 26 février Le guide de haute montagne
:: 3 février Chrysalide
:: 15 décembre Mécanismes en place
:: 10 décembre Rencontre-bis
:: 5 décembre Il est temps de vivre ses émotions
:: 26 novembre Je ne savais plus
:: 17 novembre Les yeux des autres
:: 30 octobre Archivages
:: 20 octobre Séance MS-Project
:: 19 octobre Séance plannings
:: 9 octobre Avec M.
:: 6 septembre Le temps ne nous aide pas
:: 28 août Le vent de panique
:: 21 juin Un jour d'été
:: 8 juin Avant de s’endormir
:: 19 mai La famille
:: 18 mai La dent de la Nuit
:: 3 mai La distance
:: 1 mai Dans le temps
:: 15 avril Dans la solitude qui n'existe pas
:: 1 avril Comme si rien
:: 29 juillet | Spirales
:: 20 juin | Bras cassé
:: 15 mai | La porte noire
:: 30 avril | La spirale du coeur
:: 15 décembre | Matière à faire
:: 16 novembre | L’empreinte mystérieuse
:: 21 juillet | Yeux en feu
:: 3 février | Chrysalide
:: 15 décembre | Mécanismes en place
:: 10 décembre | Rencontre-bis
:: 5 décembre | Il est temps de vivre ses émotions
:: 17 novembre | Les yeux des autres
:: 30 octobre | Archivages

Archive pour le 10 avril 2007

10 avril 2007

J’aime bien les gens qui reprennent le dessus sur la vie. Personnellement je reprends le dessus sur la vie chaque printemps, me suis-je aperçu avec effroi ce week-end en relisant quelques anciens articles sur ce site. Ce n’est pas négligeable, mon troisième printemps à survivre à moi-même sur le net, et puis ça permet déjà d’établir des courbes et des statistiques comportementales. Donc chaque printemps je me remets à écrire avec vigueur, doué d’une énergie que chaque printemps j’estime être unique, surprenante, et décisive. Le genre d’énergie qui me permettrait de commencer et de terminer un roman par exemple, d’aller au-delà de moi-même, de me surpasser (déprimant, j’associe l’écriture d’un roman à un surpassement personnel), et chaque printemps j’asperge ce site de nouveaux espoirs. Généralement, à titre plus personnel, c’est aussi à cette époque que je me remets à faire un peu de sport. Un béhavioriste me caserait avec indolence et rapidité dans la section des "couches moyennes influencées par les magasines de mode, la télévision et le ciné, trentenaire avancé approchant la crise de la quarantaine paniqué à l’idée de prendre du poids après avoir arrêté de fumer  et tentant désespérément de trouver un équilibre zen dans sa vie de tous les jours", ou un truc plus long dans le genre… Le gars que les jolies midinettes imberbes de 25 ans commencent à appeler "Monsieur" et à voussoyer du haut de leur jeune indulgence.

La gorge sèche, je viens de me rendre compte que cette description me correspond bien, en tout cas à travers une certaine lorgnette un peu distante, mais somme toute on se voit tous de façon un peu distante. Toujours selon les statistiques, je devrais arrêter d’écrire aussi fréquemment d’ici fin avril ou début mai, date à laquelle le rythme des saisons reprend le dessus sur mon enthousiasme de trentenaire lucide, aisé et cynique.
Je reste néanmoins remarquablement stable dans les chiffres nuls des commentaires laissés ici. Et dire que certains blogueurs très virils comparent le nombre de commentaires à des performances sexuelles. Heureusement que je suis au-dessus de ça. Heureusement, oui.


Laisser un commentaire (No Comments actuellement)  Version imprimable de cette page
Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Commentaires récents
Calendrier des publications
avril 2007
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Flux RSS