Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 19 novembre Les fils électriques
:: 18 novembre Effusion lente
:: 28 octobre Bang bang, mon amour m’a descendue
:: 27 octobre Le bateau coule
:: 26 octobre Corcovado
:: 25 octobre C’était sensé être
:: 24 octobre Le dernier des musées
:: 8 octobre Une étrange certitude
:: 12 septembre [Hommage] Dialogue d’elle-lui-elle
:: 11 septembre Sémantique urbaine
:: 7 septembre Nous allons mourir, mon amour
:: 6 septembre Quand le vent froid soufflera
:: 3 septembre Architecture réalisée : bureaux en mailles métalliques à Crissier
:: 2 septembre D’amour, de mères et de femmes
:: 1 septembre L’instant précis
:: 31 août Déréliction IV
:: 25 juin Où vas-tu, à Vinicius
:: 24 juin Quand elle dort
:: 23 juin L’abîme de l’été
:: 22 juin Vision
:: 21 juin L’été flamboyant
:: 20 juin Le lien
:: 16 juin La réalité
:: 15 juin Le départ de l’ange
:: 13 juin La lente disparition
:: 11 juin Dans l’orage
:: 8 juin Sur l’océan
:: 4 juin Pourquoi tu pleures?
:: 3 juin Danse!
:: 1 février La forêt
:: 7 janvier Le bistrot Il s’appelerait Marc
:: 24 décembre Neige et solitude
:: 22 décembre Morte Neige Reine
:: 2 janvier Grand Chalet Leysin
:: 29 décembre La faiseuse de mondes
:: 18 novembre | Effusion lente
:: 24 octobre | Le dernier des musées
:: 11 septembre | Sémantique urbaine
:: 21 juin | L’été flamboyant
:: 24 décembre | Neige et solitude
:: 22 décembre | Morte Neige Reine
:: 2 janvier | Grand Chalet Leysin
:: 29 décembre | La faiseuse de mondes
:: 6 décembre | REP Gérard Delaloye ou La solidité de l’Existance
:: 8 août | Rêve d’architecte
:: 24 juin | L’antre des Gobelins
:: 18 décembre | Les amours passés
:: 21 novembre | Laetitia, mode intérieur
20 novembre 2014

La Pente: Dans la région lémanique, le traitement de la pente en architecture est un problème récurrent.
La Pente a forcément des conséquences immédiates sur le coût. Il n’existe pas de solution systématique pour ce thème, mais une considération amusante est à noter: on pense souvent que la Côte est chère du fait de la densification, de la rareté des parcelles, de la vue sur le lac etc… alors que la considération purement technique est souvent omise.
Construire sur pilotis en béton est exclu du fait des nombreux règlements, de la Commission Lavaux et de l’intégration de l’ouvrage dans un environnement au patrimoine riche. Donc il faut creuser, inventer de toute pièces des falaises de 15 mètres dans lesquels on insère péniblement escaliers, ascenseurs, parkings souterrains, des caves aux hauteurs vertigineuses et débiles… L’échelonnement par étage le long de la pente est souvent la solution la plus sensible. La creuse est minimale, le vécu de l’habitant est à ressentir non pas seulement comme un vécu de luxe du fait de la situation, mais aussi comme un vécu dans la pente, avec l’effort des escaliers, l’effort qui en contrepartie donne la vue.
En image, une solution consistant à trouver la lumière autant en aval qu’en amont. La vue en amont offre à l’habitat toute la force de la Pente et la beauté quasi tragique de la vue prend soudain sens.

Lavaux lutry architecture


Version imprimable de cette page

(Aucun commentaire actuellement)

:

:

:

:

Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Le plus consulté récemment
Commentaires récents
Calendrier des publications
novembre 2014
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Flux RSS