35 poèmes, textes, dessins, extraits
Actualité littéraire admin
:: 2 janvier Grand Chalet Leysin
:: 29 décembre La faiseuse de mondes
:: 23 décembre Le clou
:: 20 décembre Quand on s’endort
:: 6 décembre REP Gérard Delaloye ou La solidité de l’Existance
:: 14 novembre Que dire de plus?
:: 30 septembre Rêve d’architecte
:: 10 août Celui qui n’en était pas un
:: 8 août Rêve d’architecte
:: 1 juillet La valse sans temps
:: 28 juin Tout est architecture
:: 24 juin L’antre des Gobelins
:: 24 mai L’écrabouillement des rêves
:: 10 mai Entre les mots
:: 8 avril Je suis las du chaos de leurs vies
:: 18 décembre Les amours passés
:: 21 novembre Laetitia, mode intérieur
:: 20 novembre Mirko, joie et tristesse
:: 14 novembre Un monde sans travail
:: 5 novembre A la fleur le long de mon chemin
:: 21 octobre La lumière ne vient plus du soleil
:: 6 septembre 1 mois et demi plus tard
:: 27 juillet Dans la même voiture
:: 24 juillet Dans le même lit
:: 29 mai L’information
:: 21 mars Aranyo
:: 29 janvier Do not go gentle into that good night, traduction française
:: 9 décembre L’Architecture de l’image, à la réalité
:: 20 novembre La Pente en Architecture, l’exemple du Lavaux
:: 13 novembre Les mailles métalliques
:: 24 octobre L’échelle
:: 23 juin Du groupe à l’humanité
:: 6 juin Il y a des rencontres qui
:: 3 juin CrissieR1
:: 25 avril La somme du vide
28 juin 2016

Tout ce que vous voyez, tout le temps, dans les news, dans les films, dans les séries, les journaux, la TV, tout, autour de vous, chaque image, chaque son.

Dans la musique, vous suivez des constructions, dans les mélodies voguent des structures, des schémas, des rythmes qui suivent un environnement, qui construisent votre sentiment. Dans la poésie, les mots suivent aussi des échafaudages, et au détour d’un rêve vous voyez des formes et ces formes vous donnent envie, et cette envie est un lieu et ce lieu entoure et contient votre vie.

Chaque image de haine et de bonheur, est entourée de ce qui est bâti, il suffit d’une ombre, et ce que vous ressentez est dedans, entre lumière et forme, le visage même de l’amour, le corps qui meurt, l’oeuvre d’une vie, ou l’insignifiance d’un instant, tout est construit autour de vous, et vous ne le voyez pas, mais c’est bien.

Seul, dans la forêt, seul près d’un sommet, entre le ciel, et toi, en ce moment unique peut-être, l’architecture n’est pas là. Alors tu sais que tu te tiens entre les petits instants et l’éternité.

L’architecture est la frontière entre ce qui n’est pas et ce qui va devenir. Et c’est là le coeur même de l’élan vital, de l’exploit vers le ciel, du vide vers l’abîme, du bâti entre les deux, qui est l’action et qui est ta vie.


Version imprimable de cette page

(Aucun commentaire actuellement)

:

:

:

:

Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Le plus consulté récemment
Commentaires récents
Calendrier des publications
juin 2016
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Flux RSS