Littérature suisse
Dessins suissesadmin
:: 2 décembre Alto Paraiso
:: 30 novembre Je ne crois pas en lui
:: 21 novembre Aime-les tous
:: 19 novembre Les fils électriques
:: 18 novembre Effusion lente
:: 28 octobre Bang bang, mon amour m’a descendue
:: 27 octobre Le bateau coule
:: 26 octobre Corcovado
:: 25 octobre C’était sensé être
:: 24 octobre Le dernier des musées
:: 8 octobre Une étrange certitude
:: 12 septembre [Hommage] Dialogue d’elle-lui-elle
:: 11 septembre Sémantique urbaine
:: 7 septembre Nous allons mourir, mon amour
:: 6 septembre Quand le vent froid soufflera
:: 3 septembre Architecture réalisée : bureaux en mailles métalliques à Crissier
:: 2 septembre D’amour, de mères et de femmes
:: 1 septembre L’instant précis
:: 31 août Déréliction IV
:: 25 juin Où vas-tu, à Vinicius
:: 24 juin Quand elle dort
:: 23 juin L’abîme de l’été
:: 22 juin Vision
:: 21 juin L’été flamboyant
:: 20 juin Le lien
:: 16 juin La réalité
:: 15 juin Le départ de l’ange
:: 13 juin La lente disparition
:: 11 juin Dans l’orage
:: 8 juin Sur l’océan
:: 4 juin Pourquoi tu pleures?
:: 3 juin Danse!
:: 1 février La forêt
:: 7 janvier Le bistrot Il s’appelerait Marc
:: 24 décembre Neige et solitude
:: 18 novembre | Effusion lente
:: 24 octobre | Le dernier des musées
:: 11 septembre | Sémantique urbaine
:: 21 juin | L’été flamboyant
:: 24 décembre | Neige et solitude
:: 22 décembre | Morte Neige Reine
:: 2 janvier | Grand Chalet Leysin
:: 29 décembre | La faiseuse de mondes
:: 6 décembre | REP Gérard Delaloye ou La solidité de l’Existance
:: 8 août | Rêve d’architecte
:: 24 juin | L’antre des Gobelins
:: 18 décembre | Les amours passés
:: 21 novembre | Laetitia, mode intérieur
7 janvier 2018

Un café bistrot avec de grands fauteuils, une belle cheminée, des livres partout, un côté rétro mais avec de-ci de-là des touches hypermodernes; et l’internet le plus rapide; un endroit en-dehors du temps; et d’ailleurs on pourrait y rester sans être ennuyé de ne pas consommer, un lieu où on a envie de s’installer avec des petits recoins bien sombres, des bières locales et des vins de vignerons inconnus, des espressos serrés et aux murs des portraits mystérieux, et parfois des projections de films d’illustres inconnus dans un coin de la salle.

Un lieu où on discute parfois avec des invités qui présentent leurs idées ou un livre autour d’une grande table centrale.

Dans cet endroit relativement sombre, tiède en hiver et frais en été, il y aurait une pièce de 4.75m sur 4.75m, parfaitement blanche et uniformément illuminée, pour des méditations urbaines réservées sur le site.

Le site web serait très sombre avec des touches de lumière éparses, à l’exception de la page dédiée à la méditation, toute blanche. On y trouverait un bric à brac d’informations plus ou moins utiles, répondant à des questions commençant par comment? Comment survivre à l’apocalypse, comment éteindre internet, comment …

Dans la pièce blanche, on pourrait changer d’ambiance. Parfaitement insonorisée et ventilée, il y aurait parfois des danses transes techno flamboyantes ou des happenings artistiques.

Le propriétaire aurait son petit bureau dans un coin illuminé par une minuscule LED design. Un peu barbu et excentrique il ferait peur aux jeunes filles et fascinerait les jeunes hommes. Certains diraient qu’il a fait la légion, d’autres la prison.

Il s’appelerait Marc, bien que certains, bizarrement, l’appelleraient Jeremy.


Version imprimable de cette page

(Aucun commentaire actuellement)

:

:

:

:

Recherche sur le site
Romans et nouvelles en PDF
Mots-clés / consultations
Archive mensuelle
Le plus consulté récemment
Commentaires récents
Calendrier des publications
janvier 2018
L M M J V S D
« Déc   Fév »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Flux RSS